Accès à mon compte
Identifiant
Password
      
Accueil Boutique Echanges Portail Infos Inscription Blog

MENU

 Les Vidéos

 Actualités

 Articles bio-ethic

 Articles des adhérents

 Infos techniques

 Marchés bio

 Foires et salons

 Les derniers articles

 Nous écrire

 Envoyer un article

DETAIL DE L'INFORMATION
 Envoyer cet article  Imprimer  Voir toutes les infos  Revenir sur Bio-Ethic

Stop à la déforestation pour les capsules en aluminium de Nespresso


Des milliers de tonnes d’aluminum sont gaspillés dans les capsules à café. Merci de stopper cette production provoquant déforestation et déchets inutiles.

Les capsules de café sont un business très lucratif. Nespresso, le leader du marché, a ses boutiques dans les endroits les plus prestigieux comme les Champs-Élysées, l’Opéra ou la Madeleine à Paris… George Clooney, le très cher ambassadeur de la marque, participe à la fabrication de son image haut de gamme.

La France est un marché de première importance pour les vendeurs de café en capsule : 40 % des foyers français sont équipés d'une machine Nespresso ou d'un équivalent. Malgré l’ouverture du marché à la concurrence, Nespresso réalise un quart de ses ventes mondiales en France : 1,85 milliard de capsules ont été vendues en France en 2014, soit 5 millions par jour ou 59 par seconde...

Devant de tels chiffres se pose la question de la gestion de ces déchets absolument inutiles. Nespresso affirme que ses capsules en aluminium sont recyclables et se décharge ainsi de sa responsabilité environnementale sur les consommateurs. Or, peu de déchetteries sont aptes à collecter les capsules, ce qu’ignorent souvent les personnes triant leurs déchets. Et par ailleurs, tout le monde ne trie pas…

L’utilisation de capsules dépend de la destruction de régions lointaines. De grandes zones de forêts tropicales sont rasées au Brésil. L’extraction de la bauxite, le minerai à partir duquel on fabrique l'aluminium, se fait dans des mines à ciel ouvert. La fusion de la bauxite est très polluante et énergivore.

En Amazonie brésilienne, de grands barrages hydroélectriques sont construits pour fournir en électricité les usines d’aluminium. Les rivières sont bloquées ou détournées, les forêts tropicales inondées. Et les populations autochtones expulsées de leurs territoires.

Demandons aux distributeurs de café de mettre fin au gaspillage de l’aluminium.

SIGNER LA PETITION






 Les commentaires des lecteurs


 Ajouter un commentaire