Accès à mon compte
Identifiant
Password
      
Accueil Boutique Echanges Portail Infos Inscription Blog

MENU

 Les Vidéos

 Actualités

 Articles bio-ethic

 Articles des adhérents

 Infos techniques

 Marchés bio

 Foires et salons

 Les derniers articles

 Nous écrire

 Envoyer un article

DETAIL DE L'INFORMATION
 Envoyer cet article  Imprimer  Voir toutes les infos  Revenir sur Bio-Ethic

Herbicides et effets tératogènes


Une étude scientifique argentine montre que les herbicides à base de glyphosate (catégorie à laquelle appartient le fameux Round Up) ont des effets tératogènes sur les vertébrés.
Alertés par des rapports sur des cas de malformations de nouveaux nés (malformations neurales et craniofaciales) dans des régions où des herbicides à base de glyphosate sont largement utilisés sur des cultures OGM, les scientifiques argentins ont décidés d’évaluer les effets de faibles doses de glyphosate sur le développement en étudiant des embryons de vertébrés.

Pour ce faire, ils ont étudiés les effets de dilution à 1/5000 d’herbicide à base de glyphosate sur des larves de grenouille Xenopus laevis. Les résultats de cette étude sont publiés dans la dernière livraison de la très sérieuse revue scientifique Chemical Research in Toxicology.

Résultats : les embryons traités étaient hautement anormaux, avec des altérations marquées du développement céphalique et de la crête neurale.

Pour vérifier si de tels effets avaient lieu avec d’autres vertébrés que des amphibiens, les chercheurs ont ensuite réalisé une manipulation similaire avec des embryons de poulets. Là aussi les résultats étaient similaires, avec notamment une réduction des vésicules optiques et une microcéphalie.
De plus les chercheurs pointent le mode d’action supposé de ces herbicides responsables de ces malformations : les herbicides à base de glyphosate augmenteraient l’activité de l’acide rétinoïque endogène.
Cette activité serait causée par le glyphosate lui-même et non par les adjuvants selon les scientifiques argentins.

Enfin, à la lumière de ces découvertes sur la morphogénèse de ces concentrations faibles d’herbicides à base de glyphosate , les chercheurs s’alarment des cas de malformations cliniquement constatés chez des enfants dans des régions où la population est exposée à ces herbicides dans les champs où ils sont utilisés sur des cultures d’OGM tolérants au glyphosate.

« Cette nouvelle étude nous montre que l’utilisation d’énormes quantités d’herbicides à base de glyphosate notamment sur les cultures d’OGM là où elles sont permises, mais aussi dans d’autres domaines de l’agriculture ou même chez les particuliers, est irresponsable.
A la lumière des résultats de cette étude nous demandons l’application du principe de précaution et le retrait de l’homologation de ces herbicides à base de glyphosate du marché français et européen, dans une logique de prévention des malformations congénitales dans les populations exposées » précise François Veillerette, porte parole du MDRGF.

Lire l’article original en anglais :
Glyphosate-Based Herbicides Produce Teratogenic Effects on Vertebrates by Impairing Retinoic Acid Signaling. Alejandra Paganelli, Victoria Gnazzo, Helena Acosta, Silvia L. Lopez, and Andres E. Carrasco. Chem. Res. Toxicol , online August 9, 2010

http://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/tx1001749






 Les commentaires des lecteurs


 Ajouter un commentaire