Accès à mon compte
Identifiant
Password
      
Accueil Boutique Echanges Portail Infos Inscription Blog

MENU

 Les Vidéos

 Actualités

 Articles bio-ethic

 Articles des adhérents

 Infos techniques

 Marchés bio

 Foires et salons

 Les derniers articles

 Nous écrire

 Envoyer un article

DETAIL DE L'INFORMATION
 Envoyer cet article  Imprimer  Voir toutes les infos  Revenir sur Bio-Ethic

OGM, la Roumanie suspend la culture du maïs MON810


Le gouvernement roumain a annoncé le 27 mars la suspension de la culture du maïs transgénique MON810, après la France et la Hongrie. Avec 3 millions d'hectares de maïs cultivés chaque année, la Roumanie est le premier producteur de maïs de l'Union européenne (UE). En 2007, quelques 300 hectares de maïs MON810 avaient été cultivés.

La Roumanie suspend désormais la culture du maïs OGM MON810.
L'annonce a été faite récemment par le ministre de l'Environnement roumain Attila Korodi, lors d'une réunion organisée par Greenpeace sur les aliments bio roumains. Le Ministre a demandé aux fermiers de ne pas semer du maïs transgénique à partir de cette année. Nous sommes en possession d'études montrant que les OGM ne sont pas sûrs pour la santé humaine et l'environnement (…) Nous avons donc mis en place un comité des biotechnologies qui va travailler à partir de ces études et rendre un avis scientifique. Une fois cet avis rendu, la suspension sera actée. Cette décision devrait intervenir vers le 15 avril, a ajouté M. Korodi.

Dans un communiqué, l'organisation écologiste Greenpeace a salué la décision du Ministre qui selon elle, a une portée considérable. Il est intéressant de noter que la Roumanie était encore il y a quelques années un paradis pour les OGM, principalement pour le soja, qui y a été cultivé à grande échelle, avant qu'il ne rejoigne l'UE. Historique, ce revirement est donc lourd de sens, a déclaré Greenpeace.

La Roumanie est le 7e pays européen à avoir interdit les OGM sur son territoire, après la France, la Hongrie, l'Italie, l'Autriche, la Grèce et la Pologne.






 Les commentaires des lecteurs


 Ajouter un commentaire